André FourcroyPompes Funèbres
Logo

Les hommages

Monsieur Hervé BLONDEL
Mon amour 17 ans de bonheur a tes côtés avec les aléas de la vie de couple, nous avions décider de garder chacun notre indépendance. Pour je ne sais plus pour quelle raison, fin novembre tu es reparti chez toi. Dans l'attente de tes nouvelles pour se réconcilier, en vain je decide donc de t'envoyer un message écrit qui reste sans réponse, je decide donc de tappeler, répondeur. Je trouvetrouve cela plus qu'intriguant, j'appelle jp qui me dit je le pensais avec toi et affirme avoir son répondeur et d'avoir passer la soirée du deux décembre avec toi pour vvotre football (Lorient/Marseille) et que tu avais fini la soirée chez ton cabartier Chardy. Je me renseigne auprès de ta sœur et maman sans linquieté, ta sœur me répond il ne répond pas sur son téléphone fixe, ni portable et ne vient plus voir sa maman, sa maman me dit non pas de nouvelle, j'appelle à nouveau jp et lui inflige d'appeler police secours (10 jours d'absence et personne ne réagit, police secours arrivée sur les lieux réclame une présence familiale, personne... donc la policce appelle les pompiers pour te découvrir sans vie gisant dans ton sang et cela depuis 10 jours.... histerique je fus en charge par le copain de la p'tite pompier. Des histoires ta sœur était alors en extase comme tu l'as connais. J'ai passé une matinée à tes côtés, la visite de tes frères et sœurs de cœur sont venus te rendre hommage déposant un drapeau sur ta dernière demeure. Ton faire part de décé écrit par ta sœur et sorti à l'ordinateur sur lequel des Tas de personnes on lu incinération à vendin le viel, finalement c'était un faire part menssongé car ta crémation à eu lieu à vendin les Béthune où tes copains, tes copines armés d'une rose blanche déposée sur ta dernière demeure recouverte du drapeau de Marseille qui a été remis à ta sœur ainsi que les trois photos, elle m'avait promis de me donner celle qui était sur ta dernière demeure. Voilà trois semaines que jp découvrait le pire. Mardi trois semaines que tu es seul dans le magasin des pompes funaibres fourcroy à lapugnoy. Les fêtes de fin d'année ta sœur n'a pas trouvé mieux d'emmener ton ex concubine pour trinquer un verre de mousseux et insulter la p'tite et accuser tes frères et sœurs de cœur de t'avoir tué. Tu imagines dans la colère noire. Voila tout ce qu'elle a su faire et dit t'avoir enterré dignement.... Alors que tes cendres sont toujours et après trois semaines de crémation. Tes frères et sœurs de cœur s'associent à moi pour te dire que le vide que tu laisses sera jamais remplacé une minute de silence aura lieux à la reprise du championnat et au jeu de boule à jamais tu demeureras, chez nous une place souvenir t'es réservée et ton maillot déposé chaque jour sur notre lit et à la place ou tu dormais mais quel vide ce lit est devenu bien trop grand pour moi, la p'tite est déboussolée et n'arrive pas à réaliser comme toutes personnes proches de toi. Nous garderons de toi, ta gentillesse, ton cœur immense, un homme aimé de tous. Au non des familles Pruvost/Guyot/Plancke/Boulard et en notre nom Lebreton Carmen, Graziella ta femme et ta fille par procuration te souhaitons un repos digne de ta personne. Repose en paix mon amour je t'aime. Jamais tu seras oublié des personnes qui t'ont aimé sincèrement.
Monsieur Gilles DUFRESNE
Veuillez recevoir nos condoléances très sincères et croire en nos respectueux sentiments.

Mmes Duquenne ponchel
Regine, Séverine et leurs enfants